Coordonnées de la représentation

Représentant : Laurent VIDAL

IRD - Numéro 2000, rue 234
Quartier Hippodrome
BP 2528 Bamako
Mali
Tel : (223) 20 21 05 01 / 12
Fax : (223) 20 21 64 44
Courriel : mali@ird.fr

Le site web de l'IRD au Mali est en cours de refonte.

Le nouveau site web avec des contenus actualisés sera mis en ligne en 2019.

L' IRD au Mali

                      (©IRD - Hubert Bataille)                              (©IRD - Ouattara, Dramane)

Présentation

Organisme pluridisciplinaire reconnu internationalement, l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) est un établissement français placé sous la double tutelle du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation et de celui de l’Europe et des affaires étrangères. Il porte une démarche originale de recherche, d’expertise, de formation et de partage des savoirs au bénéfice des territoires et des pays qui font de la science et de l’innovation un des premiers leviers de leur développement, social, économique et culturel.

Depuis 75 ans, l’Institut axe ses recherches sur les relations entre l’homme et son environnement en Afrique, Méditerranée, Amérique latine, Asie et dans l’Outre-Mer tropical français.

L’IRD a installé sa représentation au Mali en 1984, mais les collaborations entre l’ORSTOM et les institutions maliennes sont antérieures. Les travaux scientifiques de l’IRD se focalisent sur les dynamiques contemporaines des sociétés et les politiques publiques, les grandes pathologies et la nutrition ; les écosystèmes et la gestion des ressources en contexte de changement climatique. A l’heure actuelle, 4 chercheurs et un volontaire international sont en poste au Mali qui accueille plus de 800 jours de mission par an.

L’équipe de l’administration et de la gestion du Centre IRD compte 12 personnels.
Le partenariat coopération avec les centres de recherche et instituts académiques maliens se matérialise notamment par des laboratoires communs : 3 « Jeunes équipes associées à l'IRD » (JEAI)  et 1 Laboratoire Mixte International.

Thématiques de recherche

Souvent inscrites dans des approches sous régionales ou internationales, les recherches menées concernent quatre axes thématiques :

  • Observer les évolutions du climat et de l’environnement au bénéfice de la gestion durable des ressources en eau et des géo-ressources ;
  • Analyser les défis de l'agriculture et les conditions de la nutrition  pour lutter contre la pauvreté, tout en appuyant la préservation des éco socio-systèmes et la biodiversité ;
  • Objectiver les dynamiques et les comportements de santé en éclairant les politiques et stratégies en matière d'élimination du VIH-Sida, de lutte contre la réémergence du paludisme, d'élimination des maladies tropicales négligées (trypano notamment), d'amélioration de la santé maternelle et périnatale, de maitrise de l'accidentologie routière et de couverture universelle en santé ;
  • Comprendre les transformations des sociétés, des socio-écosystèmes, des dynamique urbaines via un éclairage multidisciplinaire sur les enjeux socioéconomiques qu’appellent la reconstruction post-conflit et le développement durable du Mali.

Changement climatique

  • Atmosphère & Bio-géochimie des aérosols. Le projet « International Network of Deposition and Atmospheric chemistry in Africa » (INDAF) est consacré à l’analyse de l’atmosphère africaine dans l’espace « Tunisie, Niger, Mali, Sénégal, Côte d’Ivoire, Bénin, Cameroun, Congo, Afrique du Sud ». L’UMR IEES participe au maintien des 2 stations maliennes.
  •  Mousson-Eau-Végétation. Le Système National d’Observation de l’Observatoire hydrométéorologique sur l’Afrique de l’Ouest « Amma-Catch » est appuyé par les Unités Mixtes de Recherche « Géosciences environnement Toulouse - GET », « Hydrosciences Montpellier –HSM » et  « Institut de géosciences de l'environnement - IGE », dont le réseau de stations sélectionne différents gradients éco-climatiques dans l’espace « Bénin-Mali-Niger » en partenariat avec de nombreuses Institutions du Bénin, Mali et Niger du Nord.
  • L’innovation RainCell & Alertes précoces. Au Mali, les UMR IGE, GET et l’Agence nationale Mali-Météo constituent le programme « RainCell-Bamako » financé par la Banque Mondiale entre 2016 et 2018. Celui-ci concerne la construction d’un démonstrateur des applications de RainCell en termes d’alerte prématurée de l’inondation du district.

Agriculture durable et nutrition


(©IRD - Fédière, Gilles)

  • La JEAI AMSAMA (Aide à la décision et modélisation spatiale pour les aménagements hydro-agricoles au Mali) modélise l’évolution spatiale des dynamiques agricoles et développe des outils d’aide à la décision (action publique et populations rurales) en aménagement des terroirs agricoles ; elle contribue, avec les Universités de Caen et de Montpellier, à appuyer le Master Géomatique de l'USSGB.  L’Institut d’Economie Rurale  de Bamako et l’IRD coopérent dans le cadre de ce projet.
  • La JEAI COANA (Coalition contre les agresseurs nuisibles à l’agriculture au Mali) contribue à la lutte contre les ennemis des cultures au Mali ; notamment contre la bactériose, principale maladie du riz, qui progresse au Mali et plus largement au Sahel. Elle développe des outils moléculaires valorisables en matière d'épidémiosurveillance des maladies bactériennes et de compréhension des routes d’invasion, mais aussi, en termes de découverte des facteurs qui influencent les mécanismes infectieux et de résistance/sensibilité des plantes ainsi que l'évolution et la pathogénie des pathogènes.
  • L’UMR NUTRIPASS, dont l’équipe « Nutrition Publique »,  crée  plusieurs programmes au Mali et au Bénin pour appréhender le rôle des programmes de transferts sociaux concernant l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Santé

(©IRD - Dukhan, Michel)

Au Mali, plusieurs unités IRD (MIVEGEC, URMITE, MERIT, EPV, SESSTIM, PHARMADEV, TRansVIHMI, NUTRIPASS, CEPED) ont des partenariats avec le Ministère de la santé et de l'hygiène publique, l’Institut National de Recherche en Santé Publique et les dispositifs académique  et associatif dans le secteur de la lutte contre l’émergence des maladies infectieuses (paludisme, VIH-Sida, hépatites, méningites) et du cancer, l’amélioration de la santé maternelle et néonatale, la mise en valeur économique et sociale des plantes médicinales, l’accès aux médicaments, et plus largement, les politiques de santé publiques.

La JEAI DYNASTEC (Dynamique spatio-temporelle de la transmission du paludisme dans les environnements changeants) se propose d'accompagner l’effort du Mali pour moderniser son système d’information épidémiologique (de la collecte des données au développement de méthodes d’analyse et de prévision).

Le projet UNISSAHEL (De l'exemption du paiement des soins à la couverture universelle en santé au Sahel) qui vise à comprendre l’émergence, la mise en œuvre, l’efficience et l’efficacité des actions soutenues par le programme I3S (Initiative Solidarité Santé Sahel) de l’AFD dans l'espace Mali, Niger, Sénégal, Tchad.

Villes et sociétés


(©IRD - Hubert Bataille)

Fondé en collaboration avec l’Université des Lettres et Sciences Humaines et l’Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako, le Laboratoire Mixte International MACOTER (Reconfigurations maliennes : Cohésions - Territoires - Développement) appréhende les politiques publiques des territoires, les enjeux démographiques, la question de l’étalement des villes, les circulations et la production des identités nouvelles qui s’y déroulent.

Cet éclairage multidisciplinaire cible 4 enjeux socioéconomiques de la reconstruction post-conflit et du développement durable du Mali. Territoires, intégration et dynamiques démographiques ; Cohésions sociales : identité locale, prescriptions religieuses et économie morale du développement ; Terroirs d’identités & Médiation culturelle ; Conflits locaux, conflits globaux : logiques politiques et territoriales de la conflictualité.

Le programme NIMIK (New insights into migrations in Kayes/ Nouvelles perspectives sur les migrations dans et depuis la région de Kayes) qui vise à identifier/comprendre les modifications contemporaines des comportements migratoires de la région de Kayes dans leurs liens avec les nouvelles dynamiques sociales et économiques

L'étude de l'émergence de l'enseignement arabo-islamique de niveau supérieur au Mali sur des enjeux d'intégration/réussite des bâcheliers franco-arabe dans l'ES francophone, et des diplômés des Universités islamiques ou de langue arabe dans la fonction publique et le tissu économique national.